À propos de nous

C’est à la fin de l’automne 2009, qu’un groupe d’une dizaine de personnes décide de se réunir pour échanger sur le manque de locaux chronique en ville de Morges.

Certains sont motivés par l’aspect culturel et la perspective de voir un jour une salle de concert enrichir la vie morgienne, d’autres sont animés par l’envie de voir des associations occuper un lieu favorisant les synergies et permettant à ces dernières d’organiser leurs réunions, comités, assemblée générale et événements…

Ainsi assez rapidement après quelques réunions informelles le groupe s’est resserré autour d’un noyau de six personnes. Ainsi un comité a pris forme et le 3 juin 2010, l’association « maison des associations » s’est constituée pour défendre et atteindre les buts suivants :

– stimuler la vie associative de Morges et sa région ;

– mettre à disposition un lieu de réunion et d’expression ;

– promouvoir un espace d’échange et de rencontre.

Fort de cette identité juridique nouvelle, le comité a tout d’abord réalisé quelques entretiens exploratoires avant d’entreprendre à une plus large échelle une étude sur les besoins en salles, lieux et espaces des divers acteurs de la vie associative morgienne dont les résultats sont visibles sur ce site.

A la fin 2011, nous avons réalisé notre première assemblée générale et nous nous apprêtons à mettre en forme notre premier rapport afin de le présenter à la Municipalité. En effet, nous avons ressenti le besoin de clarifier certain point et d’en proposer une lecture plus aisée. Notre nouveau document prendra la forme d’un business plan traitant tant du lieux que du financement de notre projet.

Depuis septembre 2012, nous avons obtenu un premier local mit à disposition par la Commune de Morges. Ce local embryon de notre projet, est ouvert en location libre au chapeau aux sociétés et associations de la région.

Notre projet prend son envol. Actuellement nous envisageons de mettre sur pied un festival associatif en 2015 et nous avançons sur un projet de maison sur l’ancien site de la bergerie.